Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Intranet  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Projets  Projects 
$

Projets

EXPLOR

 

EXPLOR (Ensemble de Calcul Scientifique Pour la Lorraine) est un mésocentre de calcul destiné à fournir à la communauté lorraine du calcul un environnement scientifique et technique au calcul haute performance (HPC) : modélisation, simulation numérique et analyse de données. Son rôle est primordial dans la structuration de l'offre régionale en matière de calcul intensif et dans l'accroissement de compétitivité de la R&D en Lorraine (PME/PMI, Grands Groupes, Université).

Il comprend :

  • une Maison de la Simulation Lorraine destinée à promouvoir le calcul scientifique comme outil de recherche, d'innovation et de transfert technologique.
  • un centre de calcul régional (mésocentre) éco-responsable, mutualisant des moyens de calculs, des logiciels et de l'ingénierie au bénéfice de la recherche publique et privée.

 

Les plus-values de ce projet sont entre autres un accroissement de la compétitivité des entreprises lorraines par l'utilisation en R&D de la simulation numérique, une plus grande visibilité de la Région Lorraine dans le domaine du calcul intensif et de l'analyse de données (« big data »), une structuration de l'offre numérique dans les domaines de la modélisation et de la simulation permettant l'établissement de liens durables entre partenaires scientifiques, techniques et industriels, des économies d'échelles dues à la fois à une rationalisation des moyens et à la mise en pratique d'une informatique éco-responsable.

Le projet a été présenté à la fois dans le cadre du Pacte Lorraine (financement pour une salle d’hébergement et premiers matériels/logiciels de calcul) et dans le cadre du CPER 2015-2020 (stockage et analyse de données, salle d’immersion, etc.) en collaboration avec les programmes scientifiques du CPER qui demandent les moyens de calcul destinés à leurs activités de recherche.

EXPLOR est le projet transversal classé comme prioritaire par l’Université de Lorraine et les EPST (CNRS, INRIA, etc.) présentes en région. Il est aujourd’hui soutenu par 8 des 10 Pôles Scientifiques de l’Université.

Un premier achat commun entre différents laboratoires a été réalisé pour mettre en place une machine d’accès aux clusters existants chez les partenaires du projet.

B. Dussoubs, responsable du CC ERMIONE est co-porteur du projet.

 

Salle d’immersion 3D ModVis

L'objectif est de mettre en place un démonstrateur de plateforme de visualisation 3D à des fins pédagogiques et scientifiques (projet ModVis), dans laquelle les étudiants et les chercheurs seront placés dans un environnement artificiel 3D, créé et modifié par ordinateur. Ils doivent pouvoir se déplacer dans cet environnement et interagir avec lui.

Plusieurs laboratoires de l'Université de Lorraine dont l’IJL sont en effet en pointe dans ces domaines permettant l’étude, la compréhension et la prévision de l’état ou de l’évolution dynamique des systèmes en 3 dimensions. La visualisation des résultats obtenus avec des codes tridimensionnels est toutefois souvent réalisée en deux dimensions, du fait de la difficulté de « voir » en 3D sur un support plan (papier, écran). Afin d’étudier plus finement les  résultats obtenus, une « immersion » est aujourd’hui nécessaire, afin que les chercheurs puissent observer au cœur du domaine, se focaliser précisément sur des zones, y trouver la valeur de certains paramètres, zoomer, modifier en temps réel un élément et voir les effets que cela induit. Les données générées (jusqu'à plusieurs téraoctets) peuvent ainsi d'abord être visualisées avant d'être analysées plus finement par des modèles physiques.

Dans de nombreux domaines d’enseignement (phénomènes de transferts et de transformations dans les procédés industriels ou objets géologiques, matériaux et design des produits, sciences du danger, finance, transports, systèmes de décision et de production, langues, etc.), il n’est pas possible d’appréhender autrement la réalité qu’en se situant à l’intérieur des systèmes étudiés. Là aussi, l’immersion est indispensable, qu’il s’agisse de « visiter » une zone dangereuse, de s’immerger dans un environnement en langue étrangère, de vérifier comment une pièce dont on a modifié le design s’insère dans une machine, d’apprendre à utiliser un outil, un véhicule, etc.

Un démonstrateur de salle d’immersion a été installé à l’Ecole des Mines, en collaboration forte avec l’IJL. La salle a été ouverte lors de la Fête de la Science 2014 et a attiré en 2 demi-journées plus de 100 personnes. L'exploitation de résultats de simulation de l'IJL, des plans du Tube, etc. sont les prochains objectifs.


B. Dussoubs, responsable du CC ERMIONE, est porteur du projet.