Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Intranet  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Equipements  Equipment 

Equipements de CC Magnétisme

Le service commun de magnétisme regroupe actuellement huit appareils permettant d’effectuer diverses mesures physiques en fonction d’un champ magnétique et de la température :

 

 

 

Magnétomètres à
SQUID

Cryostats modulables

Magnétomètres à échantillon vibrant

Appareils

MPMS

SQUID-VSM

PPMS

VSM LakeShore

VSM DMS

Champ magnétique

Bobine supraconductrice

Electro-aimant

7 T

7 T

9 T

2 T

3 T

Température

2- 400K

2 - 1000 K

2 – 350 K

300 K

77 -300 K

Mesures magnétiques

M
(10-8 emu)

M + χ
(10-8 emu)

M + χ + R

M + χ +  C

M
(10-6emu)

Avantages

 

Rapide

Résistance, Effet hall, chaleur spécifique

 

Champ tournant

 

 

Magnétomètres SQUID

 

Deux magnétomètres à SQUID de marque « quantum design » (MPMS et SQUID-VSM) permettent de mesurer de faibles signaux magnétiques avec une résolution inférieure à 10-8 emu. Ils sont équipés d’une bobine supraconductrice 7 T. Le contrôle la température de l’échantillon est possible de 5K a 400K pour l’un et de 2K à 1000K pour l’autre. Ces appareils sont typiquement dédiés aux études des matériaux magnétiques dont au moins une des dimensions est nanométrique ou pour des matériaux bulk/poudres de très faible aimantation.

L’appareil SQUID-VSM (à gauche) permet par exemple de caractériser la purification en
impuretés de Ni d’une assemblée de nanotubes de carbone
(à droite)
(
B.Vigolo et al., Eq. 205 : Matériaux carbonés, European Patent Application, PCT/FR2011/052519 (2011)

Cryostats PPMS

Trois cryostats équipés de bobines supraconductrices 7 et 9 T  (PPMS) de marque Quantum Design, offrent des options modulables et en partie interchangeables :

  • mesures d’aimantation et de susceptibilité alternative (avec des fréquences allant de 10 Hz à 10 kHz ) sur matériaux massifs (poudres, frittés, ..) avec une résolution de 10-5 emu de 2 K à 390 K.
  • un pont de mesure de résistance, de magnétorésistance et d’effet Hall à courant constant convenant à l’étude des matériaux semi-conducteurs ou conducteurs.
  • mesures de chaleur spécifique entre 2K et 400K.
  • mesures d’effet Seebeck envisageable sur un 4ème PPMS présent dans les salles du CC.

 

Ce cryostat PPMS (à gauche) permet la détermination de la chaleur spécifique du composé magnétocalorique Mn3Sn2 sous champ magnétique (à droite) ( Q. Recour, Thèse UHP,  Eq. 103 : Composés
intermétalliques et matériaux hybrides. Q. Recour et al., J. Appl. Phys. 105, 033905 (2009)

Ce cryostat PPMS (a gauche) permet de suivre le déplacement d’une paroi de domaines
magnétiques dans un nanofil (ici 500 nm de diamètre) par mesure d’effet Hall.


Magnétomètre à échantillon vibrant (VSM)

 

Deux magnétomètres à échantillon vibrant de marque ADE et LakeShore permettent de mesurer des signaux magnétiques avec une résolution de l’ordre de 10-6 emu. L’échantillon peut subir une rotation dans le champ, manuelle dans le cas du VSM LakeShore et automatique dans le cas du VSM ADE. Les deux VSM sont équipés de bobines pouvant produire des champs de l’ordre de 2.5 Tesla. Enfin le VSM ADE permet d’exposer l’échantillon a un flux d’azote froid ou chaud et permet donc potentiellement de maintenir l’échantillon a des températures de 100 K à 600 K. Ces appareils peuvent accueillir des matériaux magnétiques type monocristal, film mince, poudre, liquide magnétique.

igures 8 : Les 2 VSM permettent de mesurer le comportement des moments magnétiques

Les 2 VSM permettent de mesurer le comportement des moments magnétiques en fonction de l’amplitude et de la direction du champ magnétiques. Ici la mesure a été réalisée sur des réseaux microbandes.

 

Développement instrumental

Afin de répondre aux demandes spécifiques des utilisateurs, Stéphane Suire est amené à développer des instruments spécifiques de mesure, adaptables principalement sur les cryostats PPMS. Le processus de développement passe par une étude personnalisée du besoin, conjointement avec le chercheur ou l'équipe demandeuse.

Un insert spécifique (à gauche) a été développé afin de mesurer la résistance (ou l’effet Hall) d’un échantillon en fonction de la température a divers angles d'incidence avec le champ magnétique. (à droite) La mesure de l'effet magnétocalorique nécessite une variation rapide du champ magnétique. La bobine supraconductrice étant limitée en vitesse de variation de champ, il a fallu développer un artifice permettant une variation rapide du champ vu par l'échantillon, tout en mesurant sa variation de température. La variation est obtenu par translation (1.5 m/s) rapide hors du champ grace a un systeme pneumatique.