Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Intranet  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Faits marquants  Highlights 

Faits Marquants

Valorisation des laitiers d’aciérie de conversion dans les matériaux du génie civil.

Ces coproduits sidérurgiques abondants (~2 500 000 tonnes/an en France) contiennent certaines phases du clinker Portland qui leur confèrent un pouvoir hydraulique latent. Mais ils contiennent aussi de la chaux vive disséminée en leur sein qui provoque en s’hydratant la dégradation des grains et l’expansion des mélanges. Deux voies de valorisation ont été étudiées :

a) en tant que granulats dans des mélanges destinés aux assises de chaussées. Pour formuler les mélanges, un modèle paramétrique complet a été développé sur la base d’essais réalisés avec une variété de produits. Il permet de trouver la quantité optimisée de laitier pouvant être incorporée dans un mélange granulaire quelconque, pour une expansion tolérée à une échéance donnée, en fonction notamment de la teneur en chaux libre des produits

b) en tant que constituant des liants hydrauliques routiers. Après broyage fin, le mélange de ces produits avec du clinker, du laitier de hauts fourneaux, des cendres volantes de centrales thermiques, des adjuvants, etc. donne des liants routiers performants, du moins pour les usages en traitement de sols.

<font size="1"><i>Analyse microsonde de la composition minéralogique de laitiers d’aciérie</font></i>

Méthode numérique sans maillage.

<font size="1"><i>Comparaison entre les déplacements réels et simulés par la méthode FVMLPG</font></i>

Développement de deux modèles bien fondés du point de vue mécanique concernant le calcul de la stabilité des poutres maintenues latéralement.

Nouvelle méthode numérique sans maillage appliquée au calcul de structures. La procédure de calcul pour cette méthode est implémentée dans un programme développé sous MATLAB. Le code obtenu a été validé sur un certain nombre de cas tests par comparaison avec des solutions analytiques de référence et des calculs par éléments finis comme ABAQUS. L’ensemble de ces tests a montré un bon comportement de la méthode (environs 0.0001% d’erreurs par rapport à la solution exacte.

Nouvelle approche « Orthogonal Meshless Finite Volume Method» développée en collaboration avec South Dakota State University (USA).