linkedintwitter
Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Wiki IJL  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Détails-A-La-Une  Détails-A-La-Une 
L'Institut Jean Lamour est un laboratoire de recherche en Science des Matériaux : matériaux, métallurgie, plasmas, surface, électronique, nanomatériaux. C'est une unité mixte de recherche (7198) de l'Université de Lorraine et du CNRS.


Membre de :


Cofondateur de :







Les équipements et le bâtiment de l'IJL sont cofinancés par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en région Grand Est avec le Fonds européen de développement régional

Article A la Une

Catégorie : A la Une

[Distinction] Stéphane MANGIN, nommé Fellow de l’organisation internationale IEEE 2021

Stéphane MANGIN, chercheur à l’Institut Jean Lamour, professeur de physique à l’Université de Lorraine et membre senior de l’IUF, a été nommé Fellow de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) le 1er janvier 2021.

Cette distinction, la plus prestigieuse de l’IEEE, décernée par son conseil d’administration, vient récompenser son immense contribution dans le domaine de la manipulation ultrarapide de l’aimantation.

Les travaux de Stéphane MANGIN portent sur la possibilité de manipuler l'aimantation à l'échelle nanométrique en utilisant différents moyens tels que : des impulsions ultra-rapides de champ magnétique, de champ électrique, courant et/ou lumière polarisé-e. Il se concentre actuellement sur l'interaction entre l'aimantation et le moment cinétique porté par les électrons et la lumière. L’équipe Spintronique et Nanomagnétisme qu’il dirige à l’IJL a démontré, pour la première fois,  qu’un seul pulse laser ultra-rapide pouvait retourner l’aimantation d’un nano-objet ferromagnétique. Il a aussi été démontré qu’un pulse électronique de quelques femto-secondes à quelques pico-secondes permettait de manipuler l’aimantation.

Ces travaux ont donné lieu à de multiples articles scientifiques, notamment dans les revues Science, Nature Materials, Nature ElectronicsAdvanced Materials, Advanced Science ou encore Advanced Quantum Technologies

Stéphane MANGIN est par ailleurs responsable scientifique du Tube D.A.U.M. de l’IJL, un tunnel sous ultravide de 70 mètres de longs auquel sont connectées 28 enceintes permettant le dépôt et l’analyse sous ultravide de nanomatériaux. Cet outil unique en Europe permet de réaliser des matériaux aux propriétés remarquables.

Au sein de l’ISITE Lorraine Université d’Excellence, il pilote l’un des 6 projets de recherche stratégiques, "Nanomaterials for Sensors".
Il est par ailleurs impliqué dans de nombreuses collaborations internationales : codirection d’un laboratoire commun sur la nanoélectronique avec University of California San Diego New York University  et Université Paris Saclay, partenariat sur le stockage des données avec l’Université de Tohoku, au Japon, thèses en cotutelle avec l’Université de Beihang en Chine

Stéphane MANGIN est également reconnu pour son extrême pédagogie et son aptitude à vulgariser ses domaines de recherche auprès du grand public, à l’occasion notamment de conférences, comme celle donnée en 2020 au Palais de la découverte à Paris, à l’occasion de l’exposition Magnétique. Il est de plus membre du comité d’organisation du World Materials Forum, un événement qui rassemble chaque année à Nancy les acteurs de la chaîne de valeurs des matériaux.  

L’accession au grade de Fellow de l’IEEE est une reconnaissance internationale de ses travaux par la plus grande association professionnelle technique au monde, forte de 400 000 membres.