linkedintwitter
Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Intranet  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Détails-A-La-Une  Détails-A-La-Une 
L'Institut Jean Lamour est un laboratoire de recherche en Science des Matériaux : matériaux, métallurgie, plasmas, surface, électronique, nanomatériaux. C'est une unité mixte de recherche (7198) de l'Université de Lorraine et du CNRS.


Membre de :


Cofondateur de :





     


Mentions légales|Contact|Accès|Plan site

Article A la Une

Catégorie : A la Une

Lucie Speyer, nouvelle maître de conférences

Lucie Speyer prend ses fonctions le 3 septembre 2018 en tant que maître de conférences au sein de l’équipe Matériaux carbonés de l’IJL. Son domaine de recherche porte principalement sur les mousses de graphène, ces structures tridimensionnelles à base de graphène qui présentent, entre autres exemples, un intérêt dans le domaine du stockage de l’énergie.


Cette Nancéienne est déjà familiarisée avec notre laboratoire, où elle a effectué son doctorat au sein de l’équipe « Matériaux carbonés », sous la direction de Claire Hérold et Sébastien Fontana. Elle a soutenu en 2016 une thèse intitulée « Élaboration de mousses de graphène par voie solvothermale et modification de leurs propriétés physico-chimiques », après un Master en Chimie du Solide obtenu à l’Université de Lorraine.


Lucie est de retour en Lorraine après un an et demi de post-doctorat à l’IFP Energies Nouvelles (IFPEN) à Lyon. Elle y a travaillé sur les mécanismes de formation des supports de catalyseurs en alumine utilisés pour traiter les coupes pétrolières extraites du raffinage du pétrole. L’objectif était de comprendre comment se forme la porosité pour optimiser la fabrication. Son travail a donné lieu à une communication lors de l’International Research Conference on Smart Materials Engineering and Technology, à Paris en janvier 2018, et deux publications sont en cours.


Son projet de recherche à l’Institut Jean Lamour porte sur l’intercalation dans le graphite. Lucie va notamment explorer une nouvelle méthode d’intercalation récemment développée au sein de son équipe ; il s’agit de l’intercalation en milieux sels fondus.


Un autre axe portera sur l’étude des procédés électrochimiques et le développement de matériaux d’électrodes pour le stockage de l’énergie dans les batteries sodium-ion.


Lucie effectue son enseignement à l’Ecole Européenne d’Ingénieurs en Génie des Matériaux (EEIGM) de Nancy, où elle dispense les travaux dirigés et les travaux pratiques de chimie en première et deuxième année.