linkedintwitter
Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Intranet  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Détails  Details-EN 
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
 
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23 24 25 26 27 28 29
30 31  
Archives des actualités

Article

Catégorie : Soutenances de thèse et de HDR

Mercredi 19 décembre 2018 : Soutenance de thèse de Pascale CORNE : Contribution à l'étude de l'endommagement des connexions implantaires en odontologie prothétique

Pascale CORNE Doctorante au sein de l'équipe "Nano-bio-matériaux pour la vie" de l'Institut Jean Lamour soutient sa thèse intitulée :

"Contribution à l'étude de l'endommagement des connexions implantaires en odontologie prothétique"

 

Date et lieu :
Mercredi 19 décembre 2018 à 12h30
Institut Jean Lamour
Campus Artem, Nancy
Salle 4-014

 

Composition du jury :

Directeur de thèse :

- Franck Cleymand
Maître de Conférences des Universités aux Mines de Nancy, Institut Jean Lamour


Co-directeur de thèse :

- Jean Geringer
Maître Assistant aux Mines de Saint-Etienne, CIS/STBio/Tribocorrosion


Rapporteurs :

- Béatrice Walter
Professeur des Universités à la faculté d'Odontologie de Strasbourg                         

- Michel Fages
Professeur des Universités à la faculté d'Odontologie de Montpellier, Laboratoire de BioIngénierie et Nanoscience, EA4203


Examinateurs :

- Corinne Tardieu
Professeur des Universités à la faculté d'Odontologie de Marseille, vice doyen chargée de la Recherche
                            

- Sébastien Allain
Professeur des Universités aux Mines de Nancy, Institut Jean Lamour
                            

- Ana-Maria Sfarghui
Chargé de recherche CNRS, Laboratoire LaMCoS


Invités :

- Jean-Marc Martrette
Professeur des Universités à la faculté d'Odontologie de Nancy
               

- Pascal De March
Maître de Conférences des Universités à la faculté d'Odontologie de Nancy, Institut Jean Lamour

 

Résumé :
Cette recherche est basée sur l’étude de deux niveaux d’endommagements de la connexion implantaire : en premier lieu, l’usure liée aux différents cycles d’insertion/désinsertion nécessaire à l’élaboration d’une prothèse sur des échantillons implantaires ; et d’autre part, les endommagements au cours du temps, réalisés à l’aide d’une étude par fretting-corrosion en salive humaine. 
Lors des différents cycles de serrage/desserrage, des endommagements sur l’ensemble des composants sont présents. La vis implantaire, qui concentre la majorité des complications thérapeutiques, doit être renouvelée après 20 cycles de serrage maximum. L’utilisation de vis de laboratoire permet ainsi de limiter les dégradations sur cette dernière et d’optimiser la valeur de précontrainte lors du serrage d’usage. 
Lorsque la prothèse est mise en service, les endommagements sont principalement liés à des usures par tribocorrosion. Ce phénomène est à l’origine d’usure synergique et engendre une modification de la microstructure en regard des surfaces frottée. 

Mots-clés : Implant dentaire ; Pilier implantaire ; Vis implantaire ; Usure ; Tribocorrosion

 

Abstract :  STUDY OF THE DAMAGE IN DENTAL IMPLANT CONNECTION
This research based on the study of two levels of damage focused on the implant connection: firstly, the wear associated with the opening/closing cycle dedicated to the manufacturing process; secondly, the damage over the time, that is a fretting-corrosion study of dental implants in human saliva.
During the tightening/loosening cycles, damage to all the components is present. The screws that include the majority of the complications have to be changed after 20 tightening cycles. The use of laboratory screws limits the damage and optimizes the preload value.
When the prosthesis and the implant are assemblies, the damage appears thanks to fretting/corrosion (tribocorrosion) behavior. This phenomenon does involve synergistic wear and a modification of the microstructure on the fretting surfaces.

Keywords : Dental implant ; Abutment ; Screw ; Wear ; Tribocorrosion