linkedintwitter
Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Wiki IJL  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Détails  Details-EN 
Janvier 2021
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
  01 02
03 04 05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15 16
17
18
19
20 21
22
24 25
26
27
28
29 30
31  
Archives des actualités

Article

Catégorie : Actualités générales

[Publication] Un modèle analytique pour décrire la vitesse de croissance d'une couche de chromine en milieu silicate fondu

La corrosion à haute température d’alliages par les liquides silicatés (i.e. verres fondus) est un problème rencontré dans plusieurs procédés industriels (industries verrière, aéronautique, nucléaire).

Grâce à leur capacité à développer une couche homogène et couvrante de chromine (Cr2O3) lors d’une oxydation à haute température, les alliages base nickel à forte teneur en chrome sont particulièrement intéressants.

L'article publié par nos chercheurs vise à construire un modèle analytique rendant compte de l’évolution de l’épaisseur de la couche d’oxyde protectrice lors d’une mise en contact avec le milieu corrosif.

Ce modèle, basé sur des paramètres acquis expérimentalement, tient compte de la compétition entre deux phénomènes :
- la croissance / formation de la couche par oxydation de l’alliage (caractérisée par une constante parabolique kp)
- sa récession / dissolution par le liquide silicaté (caractérisée par la limite de solubilité du chrome dans le verre SCr et son coefficient de diffusion dans le milieu DCr).

Le modèle est au final validé par confrontation avec des mesures d’épaisseurs d’oxyde mis au contact de différents mélanges silicatés.


Titre : Kinetic modelling of Cr2O3 growth on a Ni-30Cr alloy in silicate melts

Auteurs : Eric Schmucker, Victor Szczepan, Laure Martinelli, Carine Petitjean, Pierre-Jean Panteix, Sabah Ben Lagha, Michel Vilasi

Nom de la revue : Corrosion Science

Date de parution (en ligne) : 13 juillet 2020

Lien : https://doi.org/10.1016/j.corsci.2020.108873

Légende de l'image : Micrographie d’une section d’alliage Ni-30Cr préoxydé mis au contact d’un verre Na2O-3SiO2 (N3S) pendant 51 heures. La couche d’oxyde Cr2O3 assurant la protection contre la corrosion par le verre est visible en surface de l’alliage.