linkedintwitter
Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Wiki IJL  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Single-Calendar-Single  Single-Calendar-Single 
Janvier 2019
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
  01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13
14
15
16
17
18 19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
Archives des actualités

Article

Catégorie : Actualités générales

Financement européen pour le projet TALiSMAN

L’équipe Matériaux bio-sourcés* de l’IJL a obtenu un financement du FEDER de 1,2 million d’euros pour développer de nouveaux matériaux et métamatériaux à base de tannin et de carbone.


Baptisé TALiSMAN (Tannin and cArbon materiaLS and Metamaterials for Advanced applicatioNs), ce projet bénéficie d’un budget global de 2 millions d’euros et sera mené à bien dans les locaux de l’ENSTIB, à Epinal, jusqu'en mars 2021.


Il consiste à développer de nouveaux matériaux et métamatériaux aux multiples applications,dont voici quelques exemples :
- adsorbants pour la séparation de gaz
- isolants et superisolants thermiques
- électrodes de supercondensateurs et de piles à combustible
- échangeurs de chaleur pour l’industrie agroalimentaire
- matrices poreuses pour le confinement de matériaux à changement de phase
- métamatériaux pour des applications microondes et très hautes fréquences
- catalyseurs pour la bio-raffinerie
- matériaux pour la production d’eau douce par évaporation solaire   


TALiSMAN permettra par ailleurs de compléter la plateforme de synthèse et de caractérisation de matériaux MATERLOR grâce à un budget de 772 k€. Hébergée dans les locaux de l’IJL au sein de l’ENSTIB, MATERLOR est une référence en France en ce qui concerne l’étude des matériaux poreux.


Ce projet est cofinancé par : l'Agence Nationale de la Recherche, le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Lorraine Université d'Excellence, LUE, L'Institut Carnot ICEEL et le Pôle Matière, Matériaux, Métallurgie, Mécanique de l'Université de Lorraine.

 

* Vanessa FIERRO, directrice de recherche CNRS, responsable d’équipe, Alain Celzard, professeur, responsable du département Nanomatériaux Electronique et Vivant de l’IJL. Quatre chercheurs post-doctoraux et un ingénieur de recherche financés par le FEDER viendront renforcer l’équipe pour ce projet.