linkedintwitter
Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Wiki IJL  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Single-Calendar-Single  Single-Calendar-Single 
Juin 2019
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
  01
02
03
04
05 06
07
08
09 10
11
12
13
14
15
16 17
18
19
20
21
22
23
24
25 26
27
28
29
30  
Archives des actualités

Article

Catégorie : Actualités générales

Léopold Diop, nouveau chargé de recherche CNRS

Léopold Diop a pris ses fonctions le 1er décembre 2018 en tant que chargé de recherche CNRS au sein de l’équipe Composés Intermétalliques et Matériaux Hybrides de l’IJL. Son domaine de recherche porte plus particulièrement sur les intermétalliques magnétiques.


D’origine sénégalaise, né à Thiès, la 5e plus grande ville du pays, Léopold a fait ses études de Licence et Master en Physique de la Matière condensée à l’Université Rennes 1.


Son sujet de stage de Master 2 effectué à l’Institut Néel à Grenoble a été déterminant dans sa prédilection pour les composés intermétalliques.


Il enchaîne avec une thèse, au sein de ce même laboratoire, consacrée aux effets de la pression sur les propriétés structurales et magnétiques de composés intermétalliques.


La suite de son parcours se déroule en Allemagne, à l’Institut für Materialwissenschaft de l’Université Technique de Darmstadt. Il y travaille pendant quatre ans sur les matériaux magnétiques pour l’énergie dans le cadre d’un contrat post-doctoral, et se spécialise sur les aimants permanents, les matériaux magnéto-caloriques et le stockage de l’hydrogène.


Son projet de recherche au sein de notre laboratoire porte sur l’élaboration et la caractérisation des propriétés physiques d’intermétalliques à valence intermédiaire ainsi que sur la synthèse et la caractérisation de matériaux hybrides.


Il s’agit d’un sujet de recherche fondamentale qui présente des aspects applicatifs dans le domaine des matériaux magnéto-caloriques avec, notamment, des perspectives prometteuses en matière de réfrigération magnétique ou de pompes à chaleur.


Les dispositifs instrumentaux sur lesquels s’appuie Léopold sont les fours à arc et à induction, pour la synthèse, et la diffraction des rayons X, les mesures magnétiques sur PPMS et sur grands instruments (synchrotron, neutron et champ magnétique intense), pour la caractérisation.