linkedintwitter
Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Wiki IJL  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Single-Calendar-Single  Single-Calendar-Single 
Juillet 2020
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
  01 02 03 04
05 06 07
08
09
10 11
13 14
15
16
17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Archives des actualités

Article

Catégorie : Actualités générales

Les métasurfaces au service de la protection contre les ondes électromagnétiques

Le 14 mars a eu le lieu le lancement du projet "Globular carbon based structures and metamaterials for enhanced electromagnetic protection (CERTAIN)" coordonné par l’IJL et financé par l’OTAN, dans le cadre du programme Science au service de la paix et de la sécurité (SPS).


D’une durée de 3 ans, CERTAIN concerne le développement de technologies innovantes liées à la sécurité telles que la protection des infrastructures critiques, des équipements et des personnels. Ceci grâce à la production de métasurfaces aux propriétés électromagnétiques améliorées : absorption des micro-ondes et dispersion des fréquences, permettant un guidage et un piégeage efficaces des hautes fréquences.


Son coordinateur Alain Celzard, enseignant-chercheur dans l’équipe Matériaux bio-sourcés de l’IJL (CNRS - Université de Lorraine) est associé à des chercheurs de 4 pays : Ukraine (Université Nationale Taras Shevchenko de Kiev), Lituanie (Université de Vilnius), Biélorussie (Université d’Etat Biélorusse), Royaume-Uni (Université d’Exeter).


L’objectif est de concevoir et mettre en œuvre de nouveaux types de matériaux magnéto-électriques artificiels pour des applications dans la technologie des radiofréquences et des micro-ondes. Conçus avec l’approche des métamatériaux, ils combineront les avantages des propriétés électriques et magnétiques de structures globulaires magnétiques à base de carbone, conduisant à des structures 2D multifonctionnelles au concept d’absorbeur électromagnétique parfait ou de concentrateur d’ondes.


Légende de l'illustration :
A gauche : sphères de carbone creuses et magnétiques ; à droite : l'aimant les attire  contre la paroi de verre du flacon flacon.

 

*Le programme Science au service de la paix et de la sécurité (SPS) de l’OTAN vise à renforcer la coopération et le dialogue entre l’OTAN et les pays partenaires grâce à la science civile et à l’innovation. Le programme SPS finance des activités liées aux objectifs stratégiques de l’OTAN qui répondent aux priorités clés SPS. Le programme offre des subventions pour des projets collaboratifs de recherche et développement, des ateliers, des instituts et des formations impliquant des scientifiques et des experts des nations de l’OTAN et des pays partenaires.