linkedintwitter
Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Wiki IJL  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Single-Calendar-Single  Single-Calendar-Single 
Novembre 2020
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
01
02
03
04 05
06
07
08
09
10
11 12 13 14
15 16
17
18
19
20 21
22
23
24
25 26 28
29 30  
Archives des actualités

Article

Catégorie : Soutenances de thèse et de HDR

Lundi 29 juin 2015 : Soutenance de thèse d'Aurore ANDRIEUX : "Traitements thermochimiques basse température assistés par plasmas d'un acier inoxydable austénitique pour la micro-structuration de surface d'un contact lubrifié"

Aurore Andrieux, doctorante à l'Institut Jean Lamour au sein de l'équipe "Expériences et Simulations des Plasmas Réactifs - Interaction plasma-surface et Traitement des Surfaces ", soutient publiquement ses travaux de thèse intitulés :


"Traitements thermochimiques basse température assistés par plasmas d'un acier inoxydable austénitique pour la micro-structuration de surface d'un contact lubrifié"

 

Date et lieu :
Lundi 29 juin à 10h
Institut Jean Lamour, Nancy
Site de Saurupt
Amphithéâtre Eiffel

Résumé :

Une micro-structuration de surface peut améliorer les propriétés en frottement d’un contact lubrifié grâce à la génération de pression hydrodynamique. Ce travail s’inscrit dans le cadre du projet ANR MicroGaMe, dont l’objectif était de structurer la surface d’une garniture mécanique en acier inoxydable austénitique. Nous avons développé un procédé basé sur l’utilisation des traitements thermochimiques à basse température (nitruration et carburation) assisté par plasmas froids. L’étude des couches obtenues après traitements a permis d’améliorer la compréhension de leur nature et de leur formation et de mettre en évidence la présence de précipités nanométriques. Lors des traitements, une déformation dans la direction perpendiculaire à la surface (appelée « gonflement »), et qui est la conséquence de fortes contraintes internes, peut être utilisée de façon originale comme moteur de structuration. Afin d’obtenir un motif « positif », nous avons traité les échantillons à travers des plaques d’acier percées par laser. La réalisation d’un motif « négatif » (cavité) nécessitant l’utilisation d’un masque discontinu, nous avons testé plusieurs voies de dépôts. La forme et les dimensions spécifiques à la garniture mécanique ne pouvant être obtenu par cette approche, nous avons également développé un procédé de gravure ionique, qui a pu être appliqué avec succès aux pièces à taille réelle.

 

Mots clés : acier inox,Struration,nitruration,carburation,tribologie

 

Composition du jury :

M. Thierry CZERWIEC  Université de Lorraine Directeur de thèse
M. Grégory MARCOS  Université de Lorraine Co-encadrant de thèse
M. Luc PICHON  Université de Poitiers Rapporteur
M. Denis MAZUYER  Ecole Centrale de Lyon Rapporteur
M. Mohamed GOUNE  Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux Examinateur
M. Jean  BOUYER  Université de Poitiers Examinateur
M. Christophe HEAULT   Invité