linkedintwitter
Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Wiki IJL  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Single-Calendar-Single  Single-Calendar-Single 
Juin 2019
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
  01
02
03
04
05 06
07
08
09 10
11
12
13
14
15
16 17
18
19
20
21
22
23
24
25 26
27
28
29
30  
Archives des actualités

Article

Catégorie : Soutenances de thèse et de HDR

Vendredi 7 juin 2019: Soutenance de thèse de Alejandro BORROTO : "Synthèse, structure et propriétés de films minces d´alliages binaires à base de zirconium"

Alejandro BORROTO Doctorant au sein de l'équipe "Propriétés Optiques et Electriques des couches Minces pour l’Energie" (POEME) de l'Institut Jean Lamour, soutient sa thèse intitulée :

"Synthèse, structure et propriétés de films minces d´alliages binaires à base de zirconium"



Date et lieu :
Vendredi 7 juin 2019 à 10h00
Institut Jean Lamour
Campus Artem, Nancy
Salle 4-014

 

Composition du jury :

Directeur de thèse :

- David HORWAT
Professeur, Institut Jean Lamour, Université de Lorraine

Co-directeur de thèse :

- Frank MÜCKLICH
Professeur, Lehrstuhl für Funktionswerkstoffe, Universität des Saarlandes

Examinateurs:

- Grégory ABADIAS
Professeur, Institut Pprime, Université de Poitiers

- Zoe BARBER
Professeur, Department of Materials Science & Metallurgy, University of Cambridge

- Stéphanie BRUYERE
Maître de Conférences, Institut Jean Lamour, Université de Lorraine

- Dirk BÄHRE
Professeur, Lehrstuhl für Fertigungstechnik, Universität des Saarlandes

Rapporteurs:

- Albano CAVALEIRO
Professeur, SEG-CEMMPRE, Universidade de Coimbra

- Anne-Lise THOMANN
Directeur de Recherche, GREMI Orléans, Université d'Orléans

 


Résumé :

Dans cette thèse, nous démontrons que des nanostructures originales peuvent être obtenues en travaillant autour de la transition cristallin/amorphe dans des films minces déposés par pulvérisation cathodique. En particulier, nous étudions deux systèmes, Zr-Mo et Zr-W, dans lesquels une telle transition se produit. Dans ce système, lorsque la teneur en Mo est réduite, une transition structurale d’une solution solide nanocristalline de Zr dans le réseau bbc de Mo à une structure amorphe peut être obtenue autour de 60 at % de Mo. Les films obtenus présentent une dureté H élevée, un faible module de Young E et, par conséquent, un ratio H/E élevé par rapport à celui de Zr et Mo. Par ailleurs, nous démontrons qu'une auto-séparation des phases nanocristalline et amorphe se produit à une composition spécifique. La géométrie particulière dans laquelle la phase nanocristalline se développe en concurrence avec la phase amorphe est exploitée pour contrôler la morphologie de surface et, par conséquence, la réflectance par l’intermédiaire de l’épaisseur. Un modèle a été développé pour décrire la cinétique de la croissance compétitive entre les phases nanocristalline et amorphe. De plus, cela permet de construire un diagramme de phase épaisseur-composition qui montre que la croissance compétitive nanocristalline/amorphe est facilement dissimulée expérimentalement. Finalement, nous démontrons que des grains monocristallins massifs de taille latérale supérieure à 1 µm peuvent être obtenus en travaillant à basse pression d’Ar si la composition des films se rapproche du bord de la transition amorphe. Nos résultats suggèrent que les phénomènes observés pour les systèmes Zr-Mo et Zr-W peuvent être étendus à d'autres systèmes.

Mots-clés : alliages à base de zirconium, couches minces métalliques, pulvérisation cathodique

 

Abstract :
In this thesis, we demonstrate that original nanostructures can be obtained by working around the crystalline-to-amorphous transition in sputter-deposited thin films. In particular, we study two systems, Zr-Mo and Zr-W, in which such transition occurs. By decreasing the Mo content in the Zr-Mo system, a structural transition from a nanocrystalline solid solution of Zr in the bcc lattice of Mo to an amorphous structure can be achieved around 60 at% Mo. The films obtained present high hardness H, low Young's modulus E and, consequently, high H/E ratio compared with bulk Zr and Mo. Furthermore, we demonstrate that a self-separation of the nanocrystalline and the amorphous phases occurs at the composition intermediate to those necessary to form single-phased amorphous and nanocrystalline films. The particular geometry in which the nanocrystalline phase grows in competition with the amorphous phase is exploited to achieve a thickness-controlled surface morphology which allows to tune the film reflectance. A model was developed to describe the kinetics of the competitive growth between the nanocrystalline and the amorphous phases. Furthermore, it allows to construct a thickness-composition phase diagram evidencing that the nanocrystalline/amorphous competitive growth is easily hidden experimentally. Finally, we demonstrate that massive monocrystalline grains with lateral size larger than 1 µm can be obtained by working at low Ar pressure if the composition of the films approaches to the edge of the amorphous transition. Our results suggest that the phenomena reported here for Zr-Mo and Zr-W can be extended to other systems.

Keywords : Zr-based alloys, thin films, magnetron sputtering