linkedintwitter
Annuaire  |  Flux RSS  |  Espace presse  |  Wiki IJL  |  Webmail  |  Videos  |    Photos   Détails  Details-EN 
September 2020
Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
 
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
Archives des actualités

News

Category: General news

[Visite officielle] Josiane Chevalier, préfète du Grand Est, à l'IJL

Pour son premier déplacement en Meurthe-et-Moselle, Josiane Chevalier, préfète du Grand Est, et du Bas-Rhin, nommée en février 2020, a visité l’Institut Jean Lamour le 20 juillet 2020.

Madame la préfète était accompagnée par Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle et a été accueillie par Jean-Marc Huart, recteur de Nancy-Metz et de la région académique Grand-Est, Brigitte Jamart, déléguée régionale à la recherche et à la technologie (DRRT), Pierre Mutzenhardt, président de l’Université de Lorraine et Edwige Helmer-Laurent, déléguée régionale CNRS Centre-Est. La visite était conduite par Thierry Belmonte, directeur de l’IJL.

Le parcours lui a permis d‘échanger avec les chercheurs et ingénieurs de l’IJL autour des grands équipements du laboratoire, qui ont bénéficié d’un fort soutien financier de l’Etat, notamment à travers le Programme d’investissements d’avenir (PIA).

Le professeur Stéphane Mangin lui a présenté le Tube sous ultravide D.A.U.M. qui, comme il l’explique, "permet de fabriquer des matériaux supraconducteurs et magnétiques qui n’existent pas dans la nature". Ces matériaux pourraient apporter une réponse à la problématique du stockage de l’information, très gourmand en énergie. L’équipe de Stéphane Mangin collabore avec de nombreuses universités dans le monde : à San Diego et New York, aux Etats-Unis ou encore à Tohoku, au Japon et à Suzhou, en Chine.

 

 

Aurélien Didelot, ingénieur, est revenu sur le succès de
la collaboration de l’IJL avec le fabricant de systèmes de chauffage Viessmann. L’essentiel de ses panneaux solaires, fabriqués dans son usine de Faulquemont, en Moselle, est équipé d’un matériau conçu à l’IJL qui permet d’éviter la surchauffe du capteur solaire.

Dans la salle du microscope électronique en transmission, l’ingénieur Jaafar Ghanbaja a présenté à madame la préfète le potentiel qu’offre la plateforme de microscopie de l’IJL en terme de caractérisation des matériaux à l’échelle atomique.

  

Ce type d’instrument est nécessaire dans tous les
domaines de recherche de l’IJL et notamment en métallurgie du métal liquide. Son étude permet de travailler sur les alliages métalliques utilisés dans l’automobile ou l’aéronautique et fait l’objet d’une chaire industrielle créée à l’IJL pour 5 ans. Son titulaire, Thibault Quatravaux, a présenté l’état d’avancement de ses travaux, un an après sa création. Son objectif est de parvenir à caractériser et modéliser les réactions chimiques avec le métal liquide au sein d’un réacteur industriel.

 

 

La visite s’est terminée dans les locaux de l’entreprise Rondol, hébergée à l’IJL et dirigée par Victoire de Margerie, co-organisatrice du World Materials Forum qui réunit chaque année à Nancy les grands patrons du monde des matériaux et des composants. Elle a présenté le dispositif d’extrusion pharmaceutique à l’échelle micro mis au point par son entreprise. Pendant le confinement, l’IJL et Rondol ont mené des essais sur l’hydroxychloroquine afin d’en réduire les effets secondaires.

Cette collaboration trouve aujourd’hui sa prolongation dans le projet CURIEPAN. Son objectif est de créer dans le Grand Est une ressource de formulation et une capacité de production de médicaments à faible coût, afin d’être suffisamment réactif en cas de nouvelle pandémie. La recherche de financement est en cours pour ce projet


Crédits photo : Préfecture de Meurthe et Moselle et Institut Jean Lamour